Notre action, qui s’inscrit dans la perspective de l’article 1 qui stipule que « toute personne a droit à une fin de vie digne et apaisée », et qui s’appuie sur le respect des opinions philosophiques et religieuses de la personne accompagnée, le respect de sa dignité et de son intimité, la discrétion, la confidentialité et l’absence d’interférence dans les soins, reste de la plus grande utilité puisque Jean Léonetti, dans son livre « C’est ainsi que les hommes meurent », remarque que « la mort ne peut pas se résumer à un problème médical, mais qu’elle se situe aux croisements de réflexions philosophiques, sociétales et religieuses ».

Si vous êtes intéressés, sachez que l’ASP 31 organise la « Journée des 10 ans de la Loi Léonetti » le mardi 08 Décembre 2015, au cours de laquelle Jean Léonetti viendra tenir une conférence.